fbpx

#2 Gares

Commandez le Numéro 2 d'Immersions

Shop
 
Numéro 2

«On n’attend pas l’avenir comme on attend un train. L’avenir, on le fait.»


Après deux volets consacrés à des lieux spécifiques (#1 Les Pâquis & #0 Val d’Hérens), définis tant par un décor que par un périmètre précis, nous avons voulu explorer un thème différent, autrement plus vaste, et… rassembleur. Et pour traverser la Suisse et ses régions, quoi de plus fédérateur que les Chemins de fer fédéraux? Ainsi est né #2 Gares. Au pluriel, comme Immersions, parce que la gare, en constante évolution, est multifonction.

Passerelle de transit pour les uns, lieu de résidence pour les autres, cadre quotidien de ceux qui y travaillent et terrain de prédilection de ceux qui ne font rien, la gare est cet endroit familier où les vies se croisent sans jamais vraiment se rencontrer. De notre côté, on a délibérément raté plusieurs trains afin d’appréhender un petit bout de cet univers complexe et bariolé, qui doit non seulement composer avec divers facteurs socio-démographiques, mais également répondre aux exigences de la modernité.

La perception des gares dans l’opinion publique est à l’image de leurs architectures: contrastée. Grouillantes aux heures de pointe, sinistres une fois la nuit tombée, majestueuses ou délabrées, il existe autant de points de vue que d’usagers. On ne compte pas vous faire changer d’avis. En revanche, nous avons tenté de vous proposer un autre regard sur ce microcosme si particulier.

Plus qu’un panorama général, nous avons pris le parti de raconter les gens, les choses, les coins qui nous ont interpellés. Il en ressort un joyeux melting-pot d’histoires de gares à la sauce typiquement helvétique: une préface signée par Didier Burkhalter; une nouvelle de l’écrivain Jon Monnard; le portrait de Carole, la voix romande des CFF; une visite de nuit sur le chantier de la gare de Renens; l’histoire de la mythique horloge de gare avec une immersion au cœur de l’usine Mondaine; ou encore les métamorphoses de la gare de Bâle. Lecture idéale pour un voyage en train…

NOS CONTRIBUTEURS

DANS CE NUMÉRO #2 GARES


DIDIER BURKHALTER, écrivain (préface) | JULIEN JAMES AUZAN, photographe | ANDREA BARCIELA, artiste | YANNICK BARILLON, journaliste | FAHNY BAUDIN, photographe | ALINE BOVARD, photographe | ROBIN CARREL, journaliste | INÊS COMTE, illustratrice | GAIA DUNANT, apprentie poète | MAXIME FAYET, directeur de création | FLORENCE MAURER, poète d’un soir | JON MONNARD, écrivain | MURZO, artiste | VIRGINIE NUSSBAUM, journaliste | JACQUELINE PIRSZEL, journaliste | DELPHINE RIAND, directrice éditoriale | MICHEL ZOBRIST, photographe

Immersions Magazine Gares Numéro 2
Immersions Magazine Gares Numéro 2

Immersions Magazine Gares Numéro 2
Immersions Magazine Gares Numéro 2
Immersions Magazine Gares Numéro 2
 

#2 Gares a la particularité de ne pas être seulement romand. Thématique nationale oblige, nous avons poussé l’immersion jusque chez nos voisins germanophones, décidant du même coup de proposer une version bilingue des histoires glanées en Suisse alémanique. Vous vous réjouissez du numéro sur les Grisons? Nous aussi… mais on doit d’abord trouver un traducteur.

Die 2. Ausgabe hat die Besonderheit, nicht nur französischsprachig zu sein. Aufgrund unserer nationalen Diversität haben wir das Angebot auf unsere deutschsprachigen Nachbarn ausgeweitet. Deshalb gibt es eine zweisprachige Version über die gesammelten Geschichten in der Deutschschweiz. Sie freuen sich auf die Ausgabe über Graubünden? Wir auch…aber zuerst müssen wir einen Übersetzer finden.